Découvrez la Kinésiologie

Le site francophone 100% consacré à cette discipline de développement personnel

Qu'est-ce que la Kinésiologie ?

D’après la fédération française de Kinésiologie, c’est « une pratique professionnelle destinée à favoriser un état d’équilibre et de bien-être physique, mental et social. Elle propose différentes techniques qui utilisent la réaction musculaire au stress. »

Elle permet à une personne de « prendre d’avantage conscience de son potentiel. Elle devient responsable de ses progrès, de ses échecs et de ses réussites comme matière d’enseignement. Elle mobilise de nouveaux savoir-faire pour atteindre le meilleur état possible de bien-être physique, mental et social. »

 

Si cette définition vous donne envie d’en savoir plus, vous êtes au bon endroit !

Explorez des notions clés

"L' état d'équilibre"

Qu’est ce que l’état d’équilibre pour la Kinésiologie ? Quels sont les effets d’un déséquilibre ?

"La réaction musculaire au stress"

Découvrez comment le stress affecte un muscle et comment un Kinésiologue l’utilise en séance.

"Prendre conscience de son potentiel"

Comment la Kinésiologie permet ces prises de conscience ?

Découvrez en 2 min le fonctionnement de la Kinésiologie !

Commençons par une histoire. Il était une fois...

  • Aux USA, le Dr Bennet, constate qu’une pression sur des points de la tête permet d’améliorer la circulation sanguine vers certains organes.

 

  • Le Dr Chapman met en évidence la relation entre la stimulation de certains points du corps et l’amélioration du drainage lymphatique des organes.
  • Le Dr George Goodheart, chiropracticien, découvre que chaque muscle a une affinité avec un organe et un méridien.
  • Il expérimente avec le test musculaire comme moyen d’évaluer l’état de stress.
  • Il réalise que ce test permet aussi d’évaluer si la cause d’un stress est d’ordre structurel (mécanique), biochimique (hormones, nutrition) ou émotionnel.
  • Il établit un lien entre les points identifiés par Chapman et de Benett et le renforcement de muscles au tonus faible.

La kinésiologie devient un peu plus connue grâce à la popularité de la méthode Touch for Health (la santé par le toucher) du Dr John Thie, un spécialiste en énergétique chinoise.

 

Sa méthode innove par l’utilisation du test musculaire pour évaluer l’état des méridiens.

Des psychologues mettent en évidence le lien entre le corps et les émotions.

Dans les années 70, Daniel Whitesite, Gordon Stockes et Candace Callaway mettent en évidence qu’une émotion bloquée crée un blocage énergétique dans le corps et que celui-ci peut se traduire en problème physique.
 
Leurs méthodes appelées « One brain » et « 3 in 1 » (site officiel) permettent d’utiliser le test musculaire pour identifier et résoudre la cause émotionnelle à l’origine du problème.

Le Dr Paul Dennison développe le Brain Gym, une branche de la kinésiologie spécialisée dans la résolution des problèmes d’apprentissage.

 

L’observation, le mouvement et le test musculaire sont utilisés pour identifier ce qui empêche le cerveau d’assimiler ou restituer des connaissances.

 

Des mouvements adaptés aux enfants permettent alors de recréer les connexions cérébrales manquantes.

Les années 30 - Les points Bennet et Chapman

La découverte que les os, les muscles et les organes…

  • Aux USA, le Dr Bennet, constate qu’une pression sur des points de la tête permet d’améliorer la circulation sanguine vers certains organes.

 

  • Le Dr Chapman met en évidence la relation entre la stimulation de certains points du corps et l’amélioration du drainage lymphatique des organes.
Les années 30 - Les points Bennet et Chapman

Les années 60 - Dr. Goodheart & création de la Kinésiologie appliquée

sont interdépendants et il est possible de mesurer si un stress les affectent.

  • Le Dr George Goodheart, chiropracticien, découvre que chaque muscle a une affinité avec un organe et un méridien.
  • Il expérimente avec le test musculaire comme moyen d’évaluer l’état de stress.
  • Il réalise que ce test permet aussi d’évaluer si la cause d’un stress est d’ordre structurel (mécanique), biochimique (hormones, nutrition) ou émotionnel.
  • Il établit un lien entre les points identifiés par Chapman et de Benett et le renforcement de muscles au tonus faible.
Les années 60 - Dr. Goodheart & création de la Kinésiologie appliquée

1973 - Dr. Thie & le "Touch for health"

L’intégration de l’énergétique chinoise

La kinésiologie devient un peu plus connue grâce à la popularité de la méthode Touch for Health (la santé par le toucher) du Dr John Thie, un spécialiste en énergétique chinoise.

Sa méthode innove par l’utilisation du test musculaire pour évaluer l’état des méridiens.

1973 - Dr. Thie & le "Touch for health"

L'apport des psychologues & le "3 in 1 concept"

Les psychologues font le dernier lien avec les émotions

Des psychologues mettent en évidence le lien entre le corps et les émotions.

Dans les années 70, Daniel Whitesite, Gordon Stockes et Candace Callaway mettent en évidence qu’une émotion bloquée crée un blocage énergétique dans le corps et que celui-ci peut se traduire en problème physique.
 
Leurs méthodes appelées « One brain » et « 3 in 1 » (site officiel) permettent d’utiliser le test musculaire pour identifier et résoudre la cause émotionnelle à l’origine du problème.
L'apport des psychologues & le "3 in 1 concept"

1980 - Le Dr. Dennison et le Brain Gym

La Kinésiologie pour résoudre les difficultés d’apprentissage

Le Dr Paul Dennison développe le Brain Gym, une branche de la kinésiologie spécialisée dans la résolution des problèmes d’apprentissage.

L’observation, le mouvement et le test musculaire sont utilisés pour identifier ce qui empêche le cerveau d’assimiler ou restituer des connaissances.

Des mouvements adaptés aux enfants permettent alors de recréer les connexions cérébrales manquantes.

1980 - Le Dr. Dennison et le Brain Gym

Donc la Kinésiologie cherche l'équilibre entre...

Cliquez sur les boites pour en savoir +

Les émotions

Peur, tristesse, joie, colère... Pour la Kinésiologie, les émotions ont des affinités avec certains organes, méridiens et muscles. C'est une des portes d'entrée pour régler des problèmes physiques.
La kinésiologie aide à trouver un équilibre émotionnel. Elle permet de débloquer des "noeuds" en permettant au client de prendre conscience de ses jeux (Sauveur, Victime, Persécuteur), ses stratégies pour obtenir de l'attention (les complexes) et ses schémas mentaux, souvent hérités de l'enfance mais qui ne lui apportent plus de bénéfice dans le présent.

Votre structure

Vos muscles, votre squelette et organes sont tous liés entre eux. Rééquilibrer le squelette peut équilibrer un muscle, stimuler un organe et... faire bouger des émotions.
Pour cette discipline, il y a un lien entre les muscles, le squelette et les organes. Elle utilise des connaissances sur les réflexes archaïques (ce qui amène l'enfant vers la marche), le développement psychomoteur de l'enfant, mais aussi des techniques douces issues de la chiropractie.

Biochimie

Les hormones, vos conditions de vie, l'alimentation... Tout cela a une influence sur votre structure et vos émotions.
La kinésiologie permet d'identifier des facteurs environnementaux stressants et de proposer des alternatives. Par exemple, il est possible d'identifier des substances pouvant provoquer une réaction allergique et faire une désensibilisation.

L' énergie

Celle qui circule dans vos méridiens mais aussi le courant électrique qui vous permet d'utiliser, par exemple un écran tactile.
Après avoir identifié là où le courant ne circule pas bien, la kinésiologie à des outils pour équilibrer les méridiens et rétablir la polarité du corps. Ceci va avoir une influence sur les organes, muscles et émotions qui interagissent avec eux.

Ainsi, la kinésiologie peut être un soutien en cas de...

Difficultés émotionnelles

Dépressions, angoisses, se sentir "bloqué" dans la vie, schémas répétitifs

Maladies chroniques

Touchant vos muscles, organes, votre système immunitaire, allergie, etc.

Douleurs

Chroniques ou accidentelles. Par exemple : un travail sur les méridiens peut favoriser une récupération rapide suite à une blessure.

Comportements Compulsifs

Addictions, Phobie, TOC...

performances sportives

Permet au corps de mieux fonctionner, récupération après blessure...

Difficultés d'apprentissage

Notamment chez les enfants : Les "dys", écrire, lire, parler devant la classe....

Les outils du Kinésiologue

Des outils pour équilibrer la structure
Ils agissent sur vos os et muscles via le massage et des légères pressions de points bien précis, notamment ceux trouvés par le Dr Bennet et le Dr Chapman.
équilibrer votre environnement...
Le test musculaire permet d'identifier des éléments de votre environnement à favoriser ou éviter, notamment les aliments.
équilibrer vos méridiens...
et donc les organes, muscles, émotions qui y sont associées avec des techniques d'énergétique chinoise (mais sans les aiguilles !)
vos émotions & manière de penser
Des outils issus de la psychologie mais aussi de la médecine chinoise permettent au Kinésiologue de travailler les complexes, les phobies, le travail de deuil, les addictions... Dans la boîte à outils d'un Kinésiologue certifié par la FFK, c'est de loin la catégorie la plus fournie. Ce n'est pas un hasard vu que les émotions sont généralement liées, de près ou de loin, aux déséquilibres.
Previous
Next
Avec plus d'une centaine d'outils disponible, comment choisir le bon ? Par quel angle commencer l'équilibrage ? C'est très simple, le corps du client connaît la réponse et la donne au Kinésiologue grâce au...

Test Kinésiologique !

Rappelez-vous du lien entre un stress et le test musculaire trouvé par Dr. Goodheart...

Ce test qui s'intéresse au tonus (et non la force) consiste à exercer une légère pression pour étendre un muscle contracté et voir avec quelle rapidité le muscle peut se bloquer.

Voici comment votre tonus musculaire change quand vous pensez à une situation, une émotion ou simplement une affirmation si...

C'est OK !

Cela ne réveille pas de stress, votre muscle est tonique et se bloque presque instantanément !

Votre tonus musculaire est bon

Rien ne perturbe le bon fonctionnement de votre corps. Votre cerveau est capable d'envoyer rapidement un signal pour que votre muscle se contracte quand le kinésiologue exerce une pression.

C'est... pas pareil...

Il y a un stress et votre cerveau est moins réactif !

Comme si le cerveau a moment de faiblesse...

ce stress qui vient perturber votre cerveau fait qu'il lui faut plus de temps pour envoyer à votre muscle le signal de se contracter. Le patient et le kinésiologue peuvent constater visuellement ce délai car le bras se bloque un peu plus bas lorsque il n'y a pas de stress.

Voilà comment le corps indique un "oui" (pas de stress = cerveau rapide) ou un "non" (stress = cerveau lent) !

Le corps peut alors indiquer par quelle porte aborder le problème et le test permet donc...

Un contrôle total du client sur ce qui se passe en séance​

Le kinésiologue est un traducteur des messages du corps. Il se doit de rester neutre et se contente de suivre le test pour fournir au client l'outil, la phase, le mot que son corps demande et souhaite faire passer au conscient.

Des prises de conscience rapides

Le client voit et ressent dans son corps si un mot ou une phrase réveille un stress.

À l'inconscient de s'exprimer

sans passer par le filtre du niveau conscient qui ne souhaite pas laisser passer des informations qui peuvent réveiller des souvenirs pénibles et/ou douleurs physiques.

De vérifier l'efficacité d'une séance

Ce qui créait un stress en début de séance (Tonus faible) ne doit plus l'être à la fin de la séance. Le client peut constater visuellement par un test fort (le bras se bloque) que son corps n'est plus en état de stress.

En résumé : Le kinésiologue se contente de fournir et mettre en oeuvre les outils choisis par le corps du client.

Comment se déroule une séance de Kinésiologie ?

Faire connaissance

Une séance commence par un moment de discussion afin d’en apprendre un peu plus sur le client. Notamment : l’état de santé présent et passé, un bref historique des moments marquants de sa vie et les relations familiales.

Définir un objectif de séance

Formulé en une phrase positive et allant au coeur du problème : « Je suis tout le temps fatigué » peut devenir « Je prends du temps pour moi ».

Demander au corps si c’est un bon objectif

Un bon objectif de séance doit être stressant pour ensuite ne plus générer de stress une fois le corps équilibré. Ainsi, « Je prends du temps pour moi » peut être stressant par peur de se sentir inutile ou rejeté car ce n’est pas du temps « pour les autres » ou peut être que s’arrêter de « faire » fait peur car nous pourrions commencer à trop penser.

L’équilibrage du stress dans le temps présent

Une fois l’objectif confirmé, l’équilibrage commence. 

Allongé sur une table de massage et habillé, le corps fait son « shopping » dans la caisse à outils du Kinésiologue et choisit par quel angle résoudre le stress réveillé par la phrase d’objectifs. 

Le corps peut demander plusieurs outils dans différents domaines (énergétique, émotionelle etc.)

Certains outils impliquent le massage de certains points sur le corps, d’autres sont simplement des mots ou des phrases pouvant permettre des prises de conscience. 

Le kinésiologue laisse le client faire ses propres liens et prise de conscience mais peut l’assister si il en fait la demande.

L’identification du stress passé à l’origine du stress présent

Arrive un moment où le corps ne demande plus d’outils. C’est la fin de l’équilibrage et l’indication que le client est prêt à faire une récession d’âge.

La récession d’âge est une technique au cours de laquelle le corps réactive les neurones associés au moment qui a été à l’origine du stress.

Quand le client reactive son souvenir, souvent stressant, il comprend ce qui s’est passé et fait le lien avec son objectif de séance. Il modifie alors ce souvenir de manière à lui donner une issue positive et diffuse ainsi le stress du passé ou sort d’un schéma mental qui était réactivé dans le temps présent.

Vérification de l’efficacité de la séance

Une fois la récession d’âge terminée, le kinésiologue vérifie et montre au client que le stress est effectivement diffusé.

Le client répète la phrase d’objectif et le test musculaire doit indiquer un test fort (pas de stress).

Les 3 semaines suivantes…

… le cerveau aura le choix entre l’ancien schéma mental et le nouveau.

Puisque ce n’est pas forcément facile à vivre, le kinésiologue testera si le corps souhaite du soutien sous formes de fleurs de Bach, oligo-élément, mouvement de brain-gym, etc. 

Notez que 3 semaines étant le temps minimum pour intégrer les bénéfices d’une séance, il est inutile de reprogrammer une séance avant.

Se laisser une à deux semaines supplémentaires peut aussi permettre d’expérimenter le nouveau schéma et de se donner le temps d’apprécier les résultats.

Trouver un Kinésiologue & la certification FFK

Si une séance vous tente et que vous recherchez un professionnel, sachez que le titre de kinésiologue n’étant pas reconnu comme une profession, n’importe qui peut se déclarer Kinésiologue et avoir sa propre pratique, aussi ésotérique soit-elle.

 

Face à cela, la Fédération Française de Kinésiologie (FFK) travaille avec des centres de formation qui garantissent un socle commun de connaissances (détaillé ici) à tous les étudiants qui y sont formés. Ces Kinésiologues peuvent ainsi recevoir un certificat de la FFK. 

 

Ils doivent également s’engager à suivre un code de déontologie mis en place par la FFK afin d’éviter que la kinésiologie ne soit confondue avec des pratiques pseudo-kinesiologiques telles que les consultations à distance, la vente de « pack bonheur », etc.

Des compétences dans toutes les branches

Si la kinésiologie s'est construite en branches isolées telles que le "Touch for health", "Brain gym", "3 in 1 concept", un kinésiologue certifié par la FFK connaîtra l'ensemble des outils clés de chaque branche.

Supervision post-certification

Les centres de formation ont pour mission de s'assurer qu'un Kinésiologue certifié FFK continue de respecter le code de déontologie de la FFK au cours de sa carrière.

2 ans - 600h de formation

Le kinésiologue certifié FFK aura étudié pendant 600h réparties sur 2 années. Il aura également fait 10 séances de travail sur lui même avec un professionnel et 50 séances de mise en pratique.

Autres questions fréquentes...

Une séance de kinésiologie coûte généralement entre 50 et 70€

Oui. Il a été constaté que le test musculaire fonctionne tel un circuit électrique. Comme dans le cas d’une décharge électrique, c’est la dernière personne de la chaîne qui est testé / prend le courant.

Ainsi, le Kinésiologue peut tester un enfant assis sur les genoux d’un adulte. Le test indiquera le stress/non stress de l’enfant. Les corrections seront néanmoins appliquées directement sur le corps de l’enfant.

Idéalement, on se forme dans l’ensemble des branches de la Kinésiologie. Cela peut se faire via des formations modulaires spécialisées dans chaque branche (Touch for Health, Brain Gym…) ou, dans un cursus incluant dans un ensemble cohérent l’ensemble des compétences de chaque branche.

Notez que la FFK ne certifie que les étudiants ayant suivi un enseignement de 600h dans des centres de formation qui ont cette approche globale.

Auteur : Pierre Girardot

Auteur : Pierre Girardot

Kinésiologue formé à l'Institut Européen de Kinésiologie à Toulouse